Comprendre les prix des maisons de retraite

Le prix des maisons de retraite est difficile à comprendre pour les familles. Quelle est la part du coût supportée par le résident, sa famille, une tierce partie ?

Les maisons de retraite adorent compliquer l’affaire et rendre les tarifs assez opaques pour ne pas être comparées.

Diversités des types de maisons de retraite, de statuts, de services, les aident à justifier le manque de transparence alors que la loi elle est claire.

Toutes les maisons de retraite doivent distinguer 3 postes de dépenses distincts: soins, hébergement, dépendance.

Coût des soins dans les maisons de retraite

Ce coût représente 30% du total du budget global en général et est financé par l’assurance maladie sous forme de dotation annuelle. Chaque maison de retraite négocie un prix avec son autorité de tutelle pour couvrir les rémunérations du médecin coordonnateur, des infirmiers, des auxiliaires médicaux, 70% des aides-soignants et le matériel médical.

Ces frais ne sont jamais mentionnés sur les factures puisqu’ils sont couverts par l’assurance maladie.

Coût de l’hébergement

Le coût de l’hébergement en maison de retraite représente environ 58% du budget global. Il comprend la charge immobilière, l’administration générale, l’accueil hôtelier, la restauration, l’entretien, et l’animation et il est entièrement à la charge des résidents ou de leur famille.

Le tarif de l’hébergement est libre pour les maisons de retraite non habilités à l’aide sociale (Ehpad privés commerciaux) et il est encadré par le Conseil Général pour les autres (Cas des Ehpad associatifs et publics).

Il y a ainsi des différences importantes d’une maison de retraite à l’autre ou d’une région à une autre.

Coût de la dépendance

Le coût de la dépendance est d’environ 12% du budget global et il couvre le coût des prestations et services liés à la perte d’autonomie (30% des frais de personnels comme les aides-soignants, les aides médico-psychologiques, les agents de services hôteliers, le matériel et aussi les frais de blanchisserie).

Le montant varie selon le degré de dépendance de la personne (toujours en fonction de la grille Aggir).

Le coût est payé partiellement par le résident et peut être en partie payé par l’ APA (voir  Aides financières pour l’accès aux maisons de retraite)

Pour un Gir 5-6, le ticket modérateur est à la charge du résident. Leur valeur dépend du département et il est plus élevé dans le public que dans le privé à l’inverse de ce qu’on pourrait croire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.